Le miel bio existe bel et bien!



C’est le résultat du dur labeur des abeilles suivies par un apiculteur respectant scrupuleusement un cahier des charges européen. Le producteur subit des contrôles rigoureux par un organisme indépendant agréé.

Récolter du miel biologique demande l’application de plusieurs pratiques apicoles, rapport :

  • aux matériaux utilisés et à leur faible impact sur les abeilles et l’environnement ;

  • à l’origine et au renouvellement des colonies ;

  • aux emplacements et flores butinées. « Le rucher est situé de telle façon que, dans un rayon de 3 km autour de son emplacement, les sources de nectar et de pollen soient constituées essentiellement de cultures produites selon les règles de l’apiculture biologique ou d’une flore spontanée ou de cultures traitées au moyen de méthodes ayant une faible incidence sur l’environnement .» source RUE 2018/848.

  • au nourrissement (que des sucres bio et seulement en cas de disette ou pour le développement harmonieux des essaims) ;

  • et enfin à la prophylaxie (liste positive des matières actives autorisées dans la lutte contre la varroase par exemple tels que les acides organiques).

En apiculture les produits de la ruche couverts par la certification biologique sont le miel, le pollen, la propolis et la gelée royale. La cire d’abeille pourra être certifiée biologique avec l’entrée en application du nouveau règlement bio en 2022.

Plus d’infos :

https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Agriculture-Biologique

http://www.produire-bio.fr/wp-content/uploads/2018/05/FNAB_01-Filiere-api-bio.pdf

http://www.agencebio.org/sites/default/files/upload/documents/4_Chiffres/BrochureCC/CC2012_Chap6_4_ApiAqua.pdf

37 vues0 commentaire